Le recrutement inclusif, vu par un pure player du e-commerce
MEDEF DE L'EST PARISIEN MAGAZINE - édition mai 2019

Pour Antoine Bosonnet, DRH de Veepee (anciennement vente-Privée), le Plan 1000 jeunes s’inscrit parfaitement dans la politique RSE de son groupe. À telle enseigne que la société apparaît désormais comme un acteur incontournable du plan en cours d’expérimentation.

Comment avez-vous pris connaissance du Plan 1 000 jeunes ?

Grâce à une rencontre de plusieurs DRH. Invité par le Préfet Île-de-France en juillet dernier, en tant qu’employeur de référence de Plaine Commune et en présence de plusieurs entreprises, le plan y a était présenté.

Comment jugez-vous la pertinence de ce plan ?

L’expérimentation du Plan 1 000 jeunes nous a tout de suite semblé pertinente, car dans l’esprit de ce que Veepee a toujours déployé sur ses territoires d’implantation, nous considérons que notre rôle social en tant qu’employeur réside dans notre capacité d’actions concrètes au niveau local.

Pour cela, nous nous sommes impliqués avec la Fondation Veepee, qui fêtait ses 10 ans l’an dernier, en mettant au service de cette initiative qui nous ressemble, la notoriété de notre entreprise. Nous sommes très fiers d’être un acteur de ce projet grâce à la convention de partenariat.

Comment y avez-vous eu recours ? Avez-vous eu par exemple recours à la plateforme diversifiezvostalents.com ?

Nous   avons   d’abord   organisé   une première  rencontre  avec  les  différents acteurs du Plan 1 000 jeunes au sein de nos locaux afin de lancer ce partenariat. La première concrétisation  nous  a  permis  d’accueillir  et de  sensibiliser  la  plupart  des  DRH des entreprises de Plaine Commune – nos voisins – lors d’un événement au sein de nos locaux à Saint-Denis. Par  ailleurs,  nous  utilisons  la  plateforme Diversifiezvostalents.com pour publier  nos  offres  et  sensibiliser  un maximum de candidats.

Vous a-t-on accompagné dans vos démarches ?

Oui, nous avons rencontré l’ensemble des acteurs porteur du projet qui ont pu nous accompagner dans cette démarche de partenariat : la Fondation Face, Mozaik RH, le Député des Yvelines et son Directeur de cabinet.

Quels sont les avantages de ce plan ?

Cela nous permet d’identifier et de sélectionner les premiers candidats habitant sur notre territoire.   Avec pour objectif  principal  de  les  insérer  professionnellement et de façon durable.

Et ses inconvénients ?

De  notre  point  de  vue,  le  fait  que  le projet  soit  en  cours  d’expérimentation  ralentit  son  développement.  La jeunesse de la plateforme et la montée en compétences des associations peuvent  être  également  considérées comme   un   levier   d’amélioration   : nous  avons  ainsi  mis  en  relation  et poussé   l’ouverture   de   ce   partenariat  à  d’autres  institutions  comme  le MEDEF  93+94  ou  encore  le  réseau ANDRH de Plaine Commune. À ce titre, je  tiens  à  souligner  la  proactivité  de Florence   GOLTZMANN,   responsable des partenariats au MEDEF 93+94.

Qu’apporte-t-il de plus que les emplois-francs ?

Le  Plan  1  000  jeunes  apporte  plus de  souplesse,  plus  d’autonomie  sur le  recrutement  et  le  fait  d’avoir  une plateforme à disposition permet une aide essentielle au projet.

S’inscrit-il selon vous dans le cadre d’une politique RSE ?

Oui totalement. Depuis 10 ans, Veepee agit dans le cadre de sa Fondation  et  soutient  plus  de  50  associations   et   écoles   sur   nos   territoires de  Saint-Denis  et  du  bassin  de  la Plaine  de  l’Ain.  Tous  nos  collaborateurs se mobilisent au cours de l’an- née,  dans  le  cadre  de  mécénat  de compétences,    d’accompagnements de   jeunes,   d’actions   de   proximité sociale   ou   encore   d’apprentissage numérique  et  digitale  dans  les  collèges.  Mais  aussi,  dans  le  cadre  de notre   partenariat   avec   le   Secours Populaire, plus de 5 000 familles ont bénéficié de loisirs et sorties éducatives grâce au recyclage de certains de nos produits invendus.

À   noter   que   de   telles   actions   se réalisent  également  dans  nos  différents  bureaux  à  l’international,  de Bruxelles  à  Milan,  en  passant  par Barcelone, Amsterdam et Sao Paulo. Ce sont ainsi plus de 1 300 collaborateurs qui se sont impliqués l’année dernière lors de nos Solidarity Days, une semaine dédiée à la solidarité au sein du groupe Veepee.

Quel bilan, provisoire, en tirez-vous ?

Il est beaucoup trop tôt pour dresser un  bilan,  même  provisoire.  Nous  ne sommes qu’au début d’une mobilisation que l’on espère aussi large que possible.

Mozaik RH 23, rue Yves Toudic 75010 PARIS
SIRET : 502 119 449 00069 APE 7010Z

Newsletter

Abonnez-vous !

Pour ne rien rater de l'actualité de Mozaïk RH.

Good  work!